2018

 
    : 3830
 
    : 3945  
    : 361  
    : 16564  
    : 4205  
    : 8090


  > > /
asma facebook

/ : / / / / .

: . .

10
( : - : 3024 - : 51021 - : 05:25 PM - : 10-16-2018)                    ( : - : - : 9 - : 103 - : 05:09 PM - : 10-16-2018)                    ( : - : 10 - : 2494 - : 01:25 PM - : 10-16-2018)                    (( )) ( : - : 2 - : 1012 - : 01:24 PM - : 10-16-2018)                    ( : - : 4 - : 1240 - : 01:22 PM - : 10-16-2018)                    ( : - : - : 12 - : 104 - : 11:28 PM - : 10-15-2018)                    ( : - : 184 - : 9522 - : 03:11 PM - : 10-15-2018)                    " ޡ / ( : - : 0 - : 23 - : 03:02 PM - : 10-15-2018)                    ( : - : 719 - : 120620 - : 01:06 AM - : 10-15-2018)                    / . ( : - : 0 - : 12 - : 07:25 PM - : 10-14-2018)

 
10-08-2014, 11:58 PM   #1
/



[ + ]
  : 18
  :  29 - 9 - 2008
  : 08-11-2018 (06:03 PM)
  : 44,938 [ + ]
  :  99
 
Morocco
  ~
Female
 
      

      
: 3

: 5



:
/ / /



" " ѡ " " " " "" " " " " - .
Une brve biographie de pote traducteur Adel soltani
Est un Pote algrien n le onze mai mil neuf cent soixante-sept Bir Alatr wilaya de Tbessa, a obtenu le diplme du Baccalaurat lan mil neuf cent quatre-vingt-sept Division des sciences, et le diplme d'tat en soins infirmiers gnraux l'an mil neuf cent quatre-vingt-onzede l'École des sciences paramdicales de Tbessa , et un diplme en sociologie spcialitorganisation et travail l'an deux mille huit de l'Universit de Tbessa, et un diplme de magistre en sociologie spcialit communication et des relations publiques de l'Universit de Mohamed Khider de Biskra landeux mille douze, il prpare obtenir le diplme dedoctorat dans la mme discipline, ilpubliequelqueslectures critiques dans les journaux nationaux et certains interviews et quelques pomes arabes classique et berbre Chaoui et deux pomes dans la version potique marque par des potes de maville l'an deux mille onze, et apubli lui unrecueil de pomes parmi les Six Sens publi par Elalmaaia lan deux mille treize, et a publi lui une lecture critique de dix pomes dans le recueil collectif potique qui est marque par oasis de chrysanthmes arabes , publi par Hibata gyptienne pour ldition et ladistribution lan deux mille onze, et a traduit dix pomes en franais de la pote marocaine Fatima Bouhraka dans son recueilpouls traduit en sept langues publi par la maison Tawhidi l'an deux mille douze, et a contribu dans la rvisionprosodique et linguistique de recueil potique qui est marque par les flches de Roses , publi par Elalmaaia lan deux mille onze, et aussi pour le livre historique marqu par le martyre Ramadan Araar sous la presse de la mme maison, il a plusieurs collections potiques manuscrites et un dictionnaire manuscrit de langue Chaoui Amazigh - arabe et quelques tudes manuscrits qui n'ont pas encore publis , il traduit des nombreux pomes et des contes trs courtes et des penses la langue amazighe et la langue franaise , et des penses dans l'espace virtuel, il a particip plusieurs rencontres potiques et semaines culturelles et festivals potiques loquents et amazighes et populaires , il obtient quelques prix nationales et il participe dans certaines colloques scientifiques internationales dans les universits algriennes.

: || : || :



 
  :



10-08-2014, 11:59 PM   #2
/



[ + ]
  : 18
  :  29 - 9 - 2008
  : 08-11-2018 (06:03 PM)
  : 44,938 [ + ]
  :  99
 
Morocco
  ~
Female

      
: 3

: 5



" "
.







""


ǿ ǿ

***




Extrait de pome"LAtlas Copi"
DOussama Ali, Pote Soudanais

Combien nous avons besoin d'encre, et de papier
Pour que nous dessinions ntre pays avec habilit
Et nous rduquions ses frontires nos jeunes enfants
Et nous orientions le monde vers une flche, sauf la flche du nord
Le lieu a t une carte gardant ntres traits
Entoure ntre existence d'une haute innocence blanche
Nous a forms comme la bont de leur limon
Est-ce que nous rinstallons les toiles au ciel ?
Est-ce que nous dessinons les arbres et le dsert ?
Fissurons-nous un sourire comme le Nil dans ses traits ?
Est-ce que nous excitons les tristesses de sol en nostalgie ?
Ou dcollons-nous ntres pages, et puis classons-nous le livre ?


 
  :



10-09-2014, 12:00 AM   #3
/



[ + ]
  : 18
  :  29 - 9 - 2008
  : 08-11-2018 (06:03 PM)
  : 44,938 [ + ]
  :  99
 
Morocco
  ~
Female

      
: 3

: 5




ȡ



...







***

..



***

..





.

.
***



...


***


..


***



.
***

ѡ ѡ 19/11/2010




Voile

Je vois les mouettes
Ne peuvent plus rvler les mlodies d'un adieu
Et les vents de celle que j'aime
Soufflent lhorizon...
Je vois la rougeur d'horizon
Couvre la voile
Quand elle viendra?
Et est-ce que le port damour bris restera
Perch sur les rochers?
Et la montre sourde encore tourne...
Sur lattente des quitts sans retour
***
Je n'ai peur pas du noir quand il vient
Mais...
J'ai peur de rcits longs et de bougies
Et du port bris dans la paupire de laimant
Sans larmes
***
La voile se quitte vers
L'obscurit absente
Quand est-ce quelle revient...
Si le Vent de la distance ne se tendus pas?
Les cotes des deux amoureux
Certainement notre amour Sera une idole
Les rochers le cache
Entre les coquilles dhutres.
Entre le rencontre de deux rives et la rivire scoule entre eux
Et ne sennuie pas des larmes.
***
Et les navires antiques d'amour
Ne se dchirent pas par les vents
Et restent dans un long voyage
Qui ne revient plus ...
Et partaient l'hiver les poussent
Pour le matin.
***
Et les mouettes d'amour qui indiquent vers le ciel
Ne traversent pas le crpuscule dcor de nostalgie
Encore Je sauvegarde sa voix casse
A mes yeux,
Lorsque La voile se dmarre
***
Ô secret dadieu
Tu voles encore sous le couvert de luminance
Et aucune luminance
Et aucune pluie.
------------
Le Pote Zoubir Grib


 
  :



10-09-2014, 12:01 AM   #4
/



[ + ]
  : 18
  :  29 - 9 - 2008
  : 08-11-2018 (06:03 PM)
  : 44,938 [ + ]
  :  99
 
Morocco
  ~
Female

      
: 3

: 5








...














.....

.







....









....




.
***
""






DANCES DUN CORPS REBELLE

Des visages disputent le miroir
Brisent les restes des lumires
Brisent les minarets dhistoire
Grav sur la veine
Ma veine est alourdi de crie
Mon cur est couronn de dianthus
Au moment de la vrit suspendue
Sur les feux
De lespace de la chaleur
Jtends ma main pour toucher ta main
Je noubliais pas les roses
Et les restes de mes caractres
Bohmiens
Au temps de la paix diffus
Dans le vide
Tu priais le jasmin
Et tu laissais le chardon mortel
Au mur derrire
Ma mmoire
Ma mmoire pleine du suave
De mosaque disperse aux murs
Ô brillant la lumire de mon me
Je toffrirais un pi
Parfum damour et de fidlit
Tu moffrirais un poignard
Parsem du sang et de promesses
Tu dtruis mes traces
Tu me tourmentais la carte
Doublie
Du suave de douleur
Je rebelle contre la glace vulgaire
Au temps de bruit nocturne
Les cloches dge sont naves
(Lge) passant et tendue
Dans les artres de tristesse
Ma tristesse est une fleur pour les autres
Mes larmes des boissons aux tyrans
Vin dinsomnie extermin rebelle
Ma prire est un prologue pour le chtiment
Ô conscience pardonn
Aplatis
Cet univers est un amusement.
Et toi la sublimit la prsence
Des potes
***


 
  :



10-09-2014, 12:03 AM   #5
/



[ + ]
  : 18
  :  29 - 9 - 2008
  : 08-11-2018 (06:03 PM)
  : 44,938 [ + ]
  :  99
 
Morocco
  ~
Female

      
: 3

: 5




: "
. "
...
.. ...
***
- -


Tu Mentis
Tu dis: toi mon amant
Et tu es ma luminance et Mon suave.
Tu Mentis, tu es une joueuse...
Je suis quelqu'une d'autre ... fondstoi
***
Mohammed Ali El Hani - Tunisie
Traducteur : Adel soltani - Bir El Ater - Algrie



 
  :



10-09-2014, 12:04 AM   #6
/



[ + ]
  : 18
  :  29 - 9 - 2008
  : 08-11-2018 (06:03 PM)
  : 44,938 [ + ]
  :  99
 
Morocco
  ~
Female

      
: 3

: 5





.


.


:
" ."

!

ǡ .
ǡ
.
ǡ
.

.
!
.
ǡ
.

.


.

.

.

ǡ .

.


.
***
.













La Mer et moi tions amoureux
Sous le ciel d't nous jurons, entre nous pour la loyaut
Et nous avons convenu pour la fidlit
Malgr les atmosphres tourments et sombres qui passent sur nous
Nous avons maintenu l'lan de notre amour
Et nous restons rver, amuser et tre heureux ensemble.
Entre un moment et autre mon amant clate en colre
Et les vagues de sa colre crasante slvent
Mais jassure, moi disant :
"Ce nest pas grave, son cur est bon et chaleureux."
J'ai aim ses faons, et je me suis habitu son humeur et sa plaisant
Et nous vivons des jours ensemble un arrosage eux!
Je ne sais pas exactement ce qui s'est pass
Mais, un jour l'automne, nous nous sparmes.
Mais ce que je connais bien, que la culpabilit a t celle de la mer
Ce n'tait pas la cause de son changement brutal sur les abus commis contre lui.
J'ai attendu longtemps, comme toute femme attend
Pour savoir son amant quoi dire, ou quoi faire.
Mais il a rencontr et a fronc les sourcils sinistrement
Pas d'autre choix pour moi que d'aller au quartier des amoureux.
Qu'est-ce un quartier qui a beaucoup de courage et de joie et de sourire!
Cest N'tait pas aussi le froid de la mer comparer avec son propre, vues lumineux.
La mer a t sombre, le temps que le quartier a t couronn de brillants
Ce qui m'a fait oublier le premier aim pour un jour parmi les jours d'hiver.
Oui, pour un jour parmi les jours d'hiver, et pour une nuit parmi leurs nuits
Le quartier a fait disparaitre mes douleurs et a fait dlaver mes soupires.
Cependant, malgr de son amusement et son bonheur
Je sais, srement qu'il est insincre manquant d'honntet
Incontestable manquant de sincrit.
Une fois que les bourgeons commencent fleurir sur les branches des arbres
Jusqu ce que mon vieil amour pour la mer, se rveille dans mon cur.
A ce moment-l, jai oubli ma fiert, et puis j'ai su sans doute
Que lesprit de la mer est fidle pour la sincrit de mon esprit et sa fidlit.
Je l'ai entendu m'appeler, alors je suis all juste pour elle
Je le trouve, comme toujours, mattendais.
Une fois qu'elle m'a vu venir, elle montra une belle hymne.
Et se prcipita pour me rencontrer, et inonda mes pieds par ses eaux.
Encore une fois, sous le filet ciel d't
Nous jurons entre nous pour rester toujours fidles
Et nous avons convenu la fidlit.
***
Traduction faite en arabe par le professeur :
Mahmoud Abbas Massoud
Traditeur : Adel Soltani - Bir El Ater - Algrie


 
  :



10-09-2014, 12:05 AM   #7
/



[ + ]
  : 18
  :  29 - 9 - 2008
  : 08-11-2018 (06:03 PM)
  : 44,938 [ + ]
  :  99
 
Morocco
  ~
Female

      
: 3

: 5


























((













..


















***
.














Pour les libres de la Libye

Temptes de feu
Un soir dun soupir d'argile cuite
Des tentes de malheur
De laideur portant le visage de la Verte
Brle les visages des lunes
Ciel pluvial de feux
De l'abme de flamme de blaze
Rcite les hymnes des libres
Envoie
Des clates de feu sur la tente de Nron
Plongeant dans le labyrinthe d'une hallucination
De perte
Fait ses rituels pratiqus de la luxure
Dassassinat
Il cache son pch dans les nuages de
La honte
Il brle les pis de rve dans les surfaces
Des prairies
Et est puise l'eau des veines de
Nuage
Et dans les labyrinthes du gmissement des (Zenqats)
Les blessures se rutilent
Resplendirent Les chevaux dans le cercle de la victoire
Sous les lumires du feu
Sainte
Lcho de leurs hennissements terrifie les oreilles des tyrans
Et les temptes de flamme au visage de conscience peindraient la veille des cloches
Sur les surfaces de la mousse
Verte
Perturbent le silence dans les cryptes
De vent
Montent les sommets du ciel montent les foudres
Terrifient la peur dans une nuit trs
Horrible
Et l'clatement de la tempte
Arrache les faux espoirs
Allume le nouveau Laube
Dans les balises de la lumire
Au les oiseaux de la libert se rveillent de la somnolence
Des lits
Et diffusent la lumire sur tout lhorizon se constituent en saphir et en turquoise
Encerclent le cou des rebelles
La lumire ramasse la tristesse des visages
Dendeuilles
Elle Cultive les mes des martyrs sur
Le front du soleil
Et verse l'encre de la fin
Sur les pages de livre de
Moussaylima le menteur
***

Pome
Asmaa Saqr Elqasimi
Traducteur : Adel Soltani - Bir El Ater - Algrie


 
  :



10-09-2014, 12:06 AM   #8
/



[ + ]
  : 18
  :  29 - 9 - 2008
  : 08-11-2018 (06:03 PM)
  : 44,938 [ + ]
  :  99
 
Morocco
  ~
Female

      
: 3

: 5
































***
ȡ
Jai questionn les miroirs


Une Journe dans laquelle le soleil au-dessus des nuages
Et la journe se passe, et le crpuscule vient
Et la nuit, de la soire lattaque
Et le temps nous amenons vers lobscurit
Comme a la vie et la mort.
Combien de question se contenue dans les papiers
J'ai questionn les miroirs est ce que ne savent pas
Une rponse qui dtend les yeux de l'insomnie
Elles disent laisser le mental pour tu reposes
Ses nuages - la sont difficiles pntrs
Combien du pays pli par les dserts ?
Combien de navire sous mit la noyade ?
Le mental puise les penseurs
La pens n'hrite pas que langoisse.
***
PomeEzzat Allkhataib - Egypt.
Traducteur : Adel Soltani - Bir El Ater - Algrie


 
  :



10-09-2014, 12:07 AM   #9
/



[ + ]
  : 18
  :  29 - 9 - 2008
  : 08-11-2018 (06:03 PM)
  : 44,938 [ + ]
  :  99
 
Morocco
  ~
Female

      
: 3

: 5








..
.. .
.. .
..
. .
..
.. .. .. .. .. .. .. .. .. ..
***


Les miroirs Fatigus

Tu es donn votre vie l'cho
Toi qui allumes au dedans de nous le tison de dsir clammiant de douleur
Tu regardes votre visage lorsque la tristesse embrasse tous les visages baignent la Rivire des joies couverte du vent
Et danses toi le rythme de votre mlodie...
Bourdonnes toi par limpulsion dans tous les visages reveux si ils accroupirent la soif de tes larmes
Cest toi que votre silence pavane
Ton rve verdie aux visages et lombre ivre qui craint la luminosit dun sourire ses airs de
Veille de votre vin...
Cest toi qui ennuyais de la monotonie de leur visage
Le rve des visages baigns ne lennuyait jamais Ramasses les douleurs de ta vie et Verses-toi ton joyaut un parfum Brises toi le mot de vrit la fausset des visages se disparait et Voles toi heureuse ce qui est rpugnant de tous les visages et laisses ses mains soignes votre Blessure Fermes tes yeux pour tu reposes Fermes vtre paupire avec son Consentement et laisses tous les visages de fausset...Fragmentes tous qui tout le monde veut lignor...Tout le monde vous aime pour toffre une beaut... Ne savent pas les nostalgies de ta vie Tout le monde vous aime en silence si tu prononces Vus-toi ce que
Entends-toi le sais, votre oreille? Garde au nom de dieu votre silence... Et enterres votre me ton secret... Et voles toi vers ce qui est rpugnant de tous les visages et laisses ses Mains rgler votre chose. .
***
Le pote algrien Ahmed Makkaoui
Traducteur : Adel Soltani - Bir el Ater - Algrie


 
  :



10-09-2014, 12:09 AM   #10
/



[ + ]
  : 18
  :  29 - 9 - 2008
  : 08-11-2018 (06:03 PM)
  : 44,938 [ + ]
  :  99
 
Morocco
  ~
Female

      
: 3

: 5





!
..
..
..
!
..
.. ....
..

..

ǡ
..
..
.. !!

!!
..

..
..
..
..
..
.. !
***

-
.




Le dernier des navires

Est-ce que tu quittes?!
La nostalgie balanait mon cur
Reste un peu ici ...
La rsonance est encore dans mon audition
Est-ce que tu quittes?!
Est encore mon secret est obscure dans tes yeux...
Donner les Ports un moment... Ou... ..Deux moments...
Rappeles-Tu, l'amour des mouettes Pour le navire
Lorsque la mer transforme lamoureux une mouette.
Comptait lamante parmi les passagers
Si le vent dplace la voile du navire,
Le cur tremble et pense c'est elle,
Qui indique par ses mains...
Au coucher de soleil les navires viennent mon amante...
Ils Allaient lavenir, mais Ne voyagent Pas deux fois!
Donne une occasion pour ton amant,
Pour rvle ce que les annes le cache!
Combien d'histoire raconter...
Mais,
Les plus belles histoires dans lesquelles nous sommes amoureux
Maintenant, si tu veux quitter ...
Si tu veux seule sans pass et sans nostalgie...
Et souviens-toi...
Mon amante au coucher du soleil...
Peut-tre la vie disparue cette vie, et nous quittons tous!
***
Pome
Mohammed Salah Chourfia
Algrie
De son Recueil Le dernier des navires - publi en 2009


 
  :




« | »





07:55 PM

- -

Powered by vBulletin® Copyright ©2000 - 2018, Jelsoft Enterprises Ltd.
By: Host4uae.ae


HĽм √ 3.1 BY: ! ωαнαм ! 2010

2018 ©